text-align:center; background:#900 url(http://1.bp.blogspot.com/-3vMrVNk7dNU/TtdLG4SUILI/AAAAAAAABBI/YS43jQX9do8/s1600/template2%2Brouge.jpg) center bottom no-repeat; padding-top: 20px; padding-bottom: 215px;

Google+ Badge

LE BLOG 100% NAPLES!

dimanche 28 décembre 2014

Le Parc Negombo





Le parc Negombo, pour le bien-être et la sérénité de l'âme

Où se trouve le parc thermal Negombo à Ischia?



Cette année à Ischia, j'ai découvert une perle parmi les nombreux parcs thermaux que compte cette île heureuse: j'ai nommé le Parc Negombo, situé sur la baie de San Montano, à Casamicciola Terme.

Cortesia fast-meteo.com

Bella-Ischia.de
Une après-midi au parc, flottant dans les eaux thermales, prenant le soleil, appréciant l'inestimable patrimoine naturel du parc, c'est une voie entre le feu volcanique et la puissance des eaux thermales, curatives et relaxantes, issues de phénomènes naturels: c'est une expérience magique, tissée de bien-être et de mystère, d'une vie souterraine et antique. En effet, depuis les temps les plus reculés, l'environnement thermal a été considéré comme une source privilégiée de santé physique. 


Visite du parc Negombo


Déjà, un point particulier à l'entrée: non seulement le parking des voitures est couvert, mais il est couvert de panneaux solaires! Les véhicules restent à l'ombre et le parking produit de l'électricité! Ça, c'est fort, bravo!

Entrée du parc
Le parc donne sur la baie de San Montano à l'ouest de Casamicciola et couvre plus de 9 ha de verdure et de fleurs, immergé dans une ambiance sereine et amicale et orientée vers la recherche du bien-être et de la paix.


Le bien-être par les eaux thermales légèrement radioactives de Casamicciola Terme en face de la baie de San Montano


Toutes ces qualités curatives sont prouvées scientifiquement grâce à la composition des eaux de Casamicciola: hydrocarbonées, alcalines et radioactives. Elles sont recommandées dans  le traitement des maladies telles que l'arthrite, les rhumatismes, les rhinites, 'amélioration de la circulation sanguine, les maladies gynécologiques et les maladies du système nerveux. Tout un programme.
Voici les qualités des eaux des piscines du parc! Un bain de jouvence. Un bain de bien-être.


Voici une des piscines à 30-32°


Vue sur la baie de San Montano du Negombo
Pour qui aime les plantes, les fleurs, les arbres, la mer, les eaux thermales, ce parc est fait pour vous! En plus, y aller à pied de Casamicciola est agréable, il y a des trottoirs assez larges partout, ce qui n'est pas le cas partout à Ischia, et il n'y a pas de côte à monter ou descendre.
Voici une vue au crépuscule:


Des fleurs, des fleurs, la mer, le ciel... J'y retourne l'année prochaine! Ya pas de mal à s'faire du bien.
C'est à Ischia où j'ai loué un vélo électrique pour me déplacer sur l'île pour éviter les bus surchargés, et les problèmes aux genoux à monter et descendre incessamment. Les gens étaient super intéressés, ils me posaient des questions: comment est-ce que ça marche, est-ce que ça vaut le coup, est-ce que la batterie dure longtemps... Il y a même un monsieur qui a dit à sa femme que ce serait pratique pour elle pour faire les courses! Alors, au parc, je faisais impression avec mon beau vélo vert, j'ai manqué le coup, je ne l'ai pas pris en photo. Allez, ça sera pour l'année prochaine.
Je me suis rendue au parc toutes les après-midis, après les visites et ballades du matin.
Je conseille: à fréquenter sans modération!
La prochaine fois, je vous fais une page spéciale eaux thermales! C'est trop génial j'adoooore

<a href="http://www.compare-le-net.com" target="_blank" title="Annuaire">Annuaire gratuit</a>

Liens vers d'autres sites parlant du parc Negombo, de Casamicciola Terme et d'Ischia

(en italien)
(en italien, magnifique)
(en italien)


Version:1.0 StartHTML:0000000149 EndHTML:0000000531 StartFragment:0000000199 EndFragment:0000000497 StartSelection:0000000199 EndSelection:0000000497 <a href="http://www.hyper-lien.com/voyages-p1-76.html">Voyages</a>

Le café historique "Gambrinus" accueille les nécessiteux et SDF pour Noël

Naples. Le Gambrinus au grand coeur: Café offert pour les clochards et les nécessiteux à Noël

Courtoisie wikipédia
"Il Mattino" 24/12/14


Pour Noël, le grand café historique Gambrinus, sur la place Trieste et Trento, a offert des cafés aux nécessiteux. “Les gérants du Gambrinus, MM. Antonio et Arturo Sergio, ainsi que quelques clients historiques – parmi eux Francesco Emilio Borrelli dei Verdi – ont offert des cafés aux SDF, clochards et nécessiteux le jour même de Noël. Ainsi, une nouvelle tradition napolitaine de solidarité a vu le jour”.

Le rituel du café offert remonte à loin dans quelques bars de Naples: quand une personne est particulièrement heureuse, parce qu’elle a quelque chose à fêter, ou qu’elle a bien commencé la journée, elle prend un café et en offre un à qui ne peut se le permettre. “C’est un café offert à l’humanité”, souligne Borrelli.

Météo. Pour Noël et la Saint Stéphane, la neige et le vent s’invitent en Campanie.

"Il Mattino" 25/12/14
Courtoisie Joseph Vernet.com

Une perturbation venant de l’Europe septentrionale amènera des vents forts et aussi de la neige sur les collines du centre sud dans la nuit de Noël et de Saint Stéphane.

Se fondant sur les prévisions disponibles, le Service de la Protection civile a donc émis une alerte météo à partir de la nuit du 26 décembre, alerte de vents forts avec bourrasques et rafales sur la Sardaigne, l’Ombrie, le Latium, les Abruzzes, la Molise, les Pouilles, la Basilicate, la Calabre et la Sicile. De plus, des chutes de neige locale sont prévues à partir de 400-600 m sur les Marches, l’Ombrie, l’est du Latium, les Abruzzes, la Molise, les Pouilles, la Campanie et au-dessus des 800 mètres sur la Basilicate et la Calabre.



dimanche 14 décembre 2014

Vico Equense, porte de la Penisola Sorrentina

Vico Equense, porte de Sorrente en Campanie

Vue de Vico, charmant village situé à quelques 40 km de Naples

Mon séjour dans la région de Naples a commencé par quelques jours à Vico Equense. Venant de l'aéroport, la route pour y arriver emprunte d'abord l'autoroute puis, après Castellammare di Stabia, la route devient escarpée, sinueuse et étroite. De l'urbanisation anarchique des pourtours d'une grande ville, le paysage devient plus bucolique, à droite, il y a la mer, à gauche de la moyenne montagne. La végétation est magnifique et les vues spectaculaires. La route est souvent en à-pic. Vico Equense est le premier village ou petite ville typique qui annonce la péninsule sorrentine.

Vico Equense, vue de la Stazione

Le château est une propriété privée, divisée en appartements, sièges de société, magasins... comme c'est souvent le cas en Italie.
La vue sur le Golfe de Naples est à couper le souffle:

Vue prise du belvédère à Vico Equense
La forme de la volute des nuages au-dessus du Vésuve donne l'impression que le volcan fume, mais non, c'est une illusion. Je sais, j'y étais.

En octobre, tout est fleuri. Vico Equense fait face à la Méditerranée et s'adosse à la montagne. En descendant vers le petit port, voici la vue sur la montagne, au premier plan, c'est l'église Santa Maria:


C'est juste merveilleux! Faire cette promenade a été un enchantement, j'adore ce coin. Il y a des petites rues derrière la rue principale de Vico, un petit entrelac de rues étroites, j'ai vu des bâtiments étonnants, comme celui-ci, qui est en arche au-dessus d'une ruelle:


Je ne peux que me répéter: c'est génial!!
Avec une température clémente, un panorama magnifique, j'ai "flashé" sur la couleur et la forme du bâtiment et le magnifique pin juste devant, qui contraste avec les tuiles en contrebas.

Du côté montagne, voici ce que je vois, l'église Santa Maria del Toro et les maisons alentours, à côté de l'église, il y a un Istituto Statale pour l'hôtellerie. 



Le B&B Nonno Luigino, aux portes de Vico Equense, pour séjourner en Campanie

J'étais logée dans une charmante chambre d'hôtes en montagne: Nonno Luigino, qui fait aussi restaurant, vente de produits du terroir et cosmétiques.
Voici la vue que j'avais de ma terrasse:




C'était très agréable, les sons se répercutaient d'une maison à l'autre, des chiens se répondaient, les vaches, les poules, quelques véhicules, vous pourriez croire que c'était bruyant, non, c'était la campagne italienne, et bien sûr, il y avait souvent des feux d'artifices. Les Italiens en font partir pour toutes les occasions, et comme les villages sont disséminés dans la montagne, que chaque village a son saint ou sainte, son protecteur, souvent des coups fusent dans la montagne, magnifiquement répercutés par l'écho. La lumière vespérale d'octobre se prête à merveille aux photos.
La chambre d'hôte est joliment décorée d'objets ruraux ou anciens.

Nonno Luigino, amphores et citronniers
Encore une vue de montagne, il y a deux ans, toujours cette lumière de fin de journée.



Pour aller plus loin, lire aussi:
http://www.viconline.it/
(en italien)
en français: Sandrine Monllor
(en italien)
(en italien)
(en français)
(en anglais et italien)

La chambre d'hôtes Nonno Luigino se trouve dans la montagne, il faut prendre le bus CS (circolazione sinistra) de la Stazione et monter jusqu'à l'arrêt Patierno. Le voyage en bus peut être spectaculaire sur cette route étroite, Strada Raffaele Bosco, particulièrement quand le bus croise un camion dans un lacet et qu'on est assis du côté du vide! Émotions garanties!


Quelques conseils de voyage à Vico et dans les environs


Comme ce n'est pas évident, ne pas hésiter à demander aux autres voyageurs où descendre, il y aura toujours quelqu'un de gentil pour vous expliquer (italien recommandé). L'arrêt de bus est juste à côté de Nonno Luigino, et en montant, on passe devant leur pancarte, c'est pratique.

jeudi 4 décembre 2014

Ercolano, où mon âme demeure

Ercolano scavi, les fouilles d'Herculanum en Campanie


Je suis allée au moins trois fois à Ercolano.Et j'y retournerai!
Les fouilles sont beaucoup moins grandes qu'à Pompéi et le site a quelque chose d'irréel, surplombant la mer et le Golfe de Naples.
Tout d'abord, j'y suis arrivée par une passerelle dominant les fouilles d'une bonne dizaine de mètres.


Ercolano, passerelle d'arrivée à droite et fouilles en contrebas
En effet, la ville a été recouverte d'une coulée boueuse pyroclastique combinée à de fortes pluies lors de l'éruption du Vésuve du 24 août 79, d'une hauteur de 18-20 mètres. Cette boue a formé une gangue autour de chaque objet et de chaque maison, comme un moulage, permettant une conservation inouïe du bois, des charpentes, des peintures et de bien d'autres choses encore. De plus, tombant dans la mer directement, elle a contribué à l'avancement des terres et ainsi l'Ercolano moderne s'est construite le long du littoral. Donc, les fouilles sont complètement incluses dans la ville, contrairement à Pompéi, où les deux quartiers, ancien et moderne, sont bien séparés.


Ercolano, fouilles au premier plan, ville nouvelle en fond

Voici un exemple de peintures et mosaïques extrêmement bien conservées:


Ercolano, peinture de maison, admirez les couleurs!


Ercolano, mosaïque d'Amphytrite et Neptune

Incroyable. La nature, dans sa force de ravage absolu, a sauvegardé les couleurs, les effets et les nuances.
Ercolano était une ville de villégiature, d'artisanat et de pêche. De riches patriciens y avaient édifié leur demeure sur la côte d'alors, tandis que le menu peuple logeait dans des maisons plus humbles.
Les fouilles ont commencé en 1748, comme à Pompéi, lorsque des constructions mirent à jour des ruines romaines dans les fondations.

La ville moderne d'Ercolano est à présent une petite cité active de la ceinture napolitaine.


Liens pour mieux connaître Ercolano

http://www.metropolisweb.it/Notizie/Vesuviana/Cronaca/ercolano_museo_virtuale_camorra_murales_dedicati_clan_davanti_mav.aspx
(en italien)



dimanche 23 novembre 2014

Les peintres caravagesques au Palazzo Stigliano Via Toledo, Naples

Naples et ses merveilles, palazzi et peintures du XVIIème


Le Palazzo Zevallos Stigliano à Naples en Campanie


Aujourd'hui, je vais vous parler d'un très beau palais napolitain, le Palazzo Zevallos Stigliano. Je m'y suis rendue un peu par hasard. En sortant de chez Stefania, Via Stendhal, et en me promenant via Toledo, j'ai été attirée par une série de personnes qui s'y rendaient.
La Via Toledo est à Naples une grande artère qui relie les quartiers historiques au bord de mer et elle est très vivante, très fréquentée. On peut y admirer les façades de très beaux hôtels particuliers datant du XVIIè, XVIII et XIXème siècles.
Le Palais Zevallos Stigliano est l'un d'entre eux et c'est aussi un centre d'expositions.
À l'entrée, la majesté du lieu se laisse voir.

L'escalier est en marbre clair et la cage d'escalier est superbement décorée.



Voici une vue du premier étage:



Beaucoup d'espace et de goût, de recherche dans la décoration. De plus, la demeure est parsemée de sculptures, qui lui donnent encore plus de majesté:




Stuc ou bronze, les deux matières se répondent avec esthétique.



Au Palazzo Stigliano, l'exposition Tanzio da Varallo incontra Caravaggio

L'exposition qui s'y déroulait concernait  Tanzio da Varallo incontra Caravaggio. (Tanzio da Varallo rencontre Caravage)


Antonio d'Enrico, dit Tanzio da Varallo, est né en 1582 à Alagna Valsesia en Lombardie. Il a reçu un enseignement de peintre chez les Frères Giovanni, surtout de Melchiorre, près du Mont di Varallo (d'où son surnom). En 1600, Melchiorre et son élève partent à Rome pour le jubilée, mais l'artiste n'y reste que quelques années, travaillant pour les plus célèbres artistes de l'époque, comme le Cavalier d'Arpino. Il est ainsi entré en contact avec les peintres du Nord et surtout, avec le Caravage. De Rome, il est parti pour Naples où il a travaillé comme peintre et peut être comme musicien. Il y est resté jusqu'en 1614, pendant ce temps, son art a mûri, bénéficiant des apports du Caravage. 
En effet, sa peinture devient un language très personnel et représentatif. 
Certains tableaux m'ont paru vraiment superbes, car empreints de réalisme. Même si les thèmes restent religieux, l'expression des visages, les détails font penser au naturalisme du Caravage.



Quelle beauté dans cette scène et quel réalisme, entre le délicat visage de la Vierge, l'allaitement, et, en arrière-plan, cet homme âgé qui dort, la bouche entr'ouverte, on croirait presque l'entendre ronfler!




Je crois qu'il s'agit d'une scène concernant le prophète Tobie, quelqu'un lui rend la vue ou lui soigne l'oeil. Tout y est, le mouvement de la main, l'oeil qui se ferme à l'approche de la main...



Exposition Tanzio da Varallo incontra Caravaggio, autres peintres

Il n'y avait pas que des oeuvres de Tanzio da Varallo. En effet, la garde rapprochée du Caravage comptait également Batistello Caracciolo, Louis Finson et d'autres.
Et puis, les dessins! Je vous laisse admirer:





Une dernière oeuvre pour la route, avant de quitter cette demeure historique qui recelait tant de beauté:




J'admire l'expression des visages, le jeu des rides, le cou du personnage en premier plan...

Voici un petit billet sur Naples, loin des informations racoleuses habituellement distillées sur la ville pour un audimat pas très fûté. Naples, ce n'est pas seulement les histoires de mafia (qui font recette dans le cinéma de masse) ou de déchets, c'est surtout l'histoire d'une belle ville dans une région extraordinaire. 

Liens pour mieux comprendre l'exposition Tanzio da Varallo incontra Caravaggio

(en italien)

samedi 15 novembre 2014

Brocéliande à Ischia

Brocéliande à Ischia, Campanie


Ce jour-là, j'ai décidé de me rendre à la pointe ouest de l'île, avec deux ou trois objectifs de visite:
-le sanctuaire de la Madonna del Zaro
-la Villa Visconti
-le sanctuaire de San Francesco
Je pris mon vélo électrique, me rendis à Lacco Ameno sur le chemin du parc Negombo, et entamai la montée sur la route de Forio. C'est impressionnant, la route est de la taille d'une départementale, et les gens roulent un peu... comme des fous. De toute façon, la circulation à Ischia, c'est: tu peux faire ce que tu veux tant que tu ne te mets pas en danger. Les conducteurs ont des réflexes affûtés. Heureusement!


Carte de l'île, voir la pointe nord-ouest pour se repérer

En haut de la côte, je tourne à droite direction "Giardini della Mortella".
Je décide d'abord de me rendre à la Villa Visconti. 
Le propriétaire de la villa, un cinéaste italien, Lucchino Visconti, est bien connu des cinéphiles françaises pour les films phares qu'il a réalisé et qui ont tous été célébrés en France, comme "le Guépard", "Mort à Venise", "Rocco et ses frères".
Cortesia Matching point

Ce qui me plaisait bien, c'était la villa et son point de vue sur la mer. Car je me suis sentie étrangère dans cet univers cinématographique des années 60-70 qui ne me parlait guère...et certains des films m'avaient ennuyée.
Mais, petit à petit, il s'est passé quelque chose.
Je sentais un coeur battre, et ce n'était pas le mien. Je voyais des images, je ressentais des sensations, mais ce n'étaient pas les miens. J'ai dû aller au-delà de mes souvenirs et préjugés que j'ai sur cette époque pour écouter ces voix et sensations. C'était comme une forme indistincte qui se dessine sur l'horizon mais j'étais trop loin pour la discerner et la reconnaître. Je sentais cette masse sensorielle à mes côtés et je ne savais pas si elle était positive ou négative.
Bref, je suis passée à autre chose.
J'ai poursuivi ma route, mais la sensation d'étrangeté m'a poursuivie.


Il Santuario della Madonna del Zaro à Ischia

La route en terre battue se poursuit jusqu'au cap au nord de Forio (voir petite carte à droite) dans une végétation exubérante. J'ai découvert le sanctuaire de la Madonna del Zaro.


Vue de la villa Visconti
Voici la Madonna del Zaro
Il Zaro est un bosquet dans lequel la Vierge est apparue à de nombreuses personnes, principalement des jeunes gens, vêtue de blanc et portant un message de paix et de prière.
Le lieu est charmant, marqué par une végétation de terre acide.
Très pieux, les gens de la région fleurissent et mettent des bougies
Entre les pierres en granit gris de forme étrange, les résineux, la lumière voilée par un réseau dense d'arbres, il ne s'agit pas d'Ischia aux maisons blanches en terrasses recouvertes de bougainvillées. L'ambiance est autre.



Ces formes étranges de pierres... ces troncs, ce calme un peu réservé dans une nature par ailleurs exubérante....



genre pierre levée, dolmen



sorte de menhir, Obélix, où es-tu?
Rien à voir avec cette vue de Lacco Ameno, à 4-5 km de là:



car voici le type d'habitation en granit et tuiles qu'on y trouve, adossée à une colline plantée de chênes verts et de résineux, avec, comme concession à l'origine méditerranéenne, quelques hibiscus et lauriers roses...


Bref, c'était une ballade d'une ambiance étrange et décalée, le temps d'un saut dans le temps.


Pour plus d'informations:
http://www.madonnadizaro.it/
(en italien)

lundi 10 novembre 2014

Lourdes et le Sacré-Coeur sont à Pompéi!

Il Santuario del Rosario, Pompei, Naples et Campanie

Pourquoi se rendre au Santuario del Rosario?

Aujourd'hui, je suis allée faire un tour à Pompéi, mais je ne vous parlerai pas des ruines romaines. Ça va changer un peu.
Du site romain, j'aperçois un beau clocher de loin, ainsi qu'un dôme. La curiosité me pousse à en savoir plus, étant donné que Pompéi est célèbre pour ses fouilles romaines. Bien m'en prit!

Vue des ruines
Je me suis promenée bien deux heures dans le site et un relent d'effroi me saisissait quand je pensais à l'ensevelissement de tous ces gens. Il faut savoir qu'à l'époque, 79 av. J.-C., le chroniqueur  Pline le Jeune, se trouvait à Castellammare (voir article précédent), en face de Pompéi, et attendait son père, Pline l'Ancien. Celui-ci est arrivé au port pour mourir dans les bras de son fils, empoisonné par les exhalaisons toxiques du volcan, dont les effets se faisaient sentir aussi loin qu'à Stabia (nom romain de Castellammare). Donc, il y a de quoi avoir un sacré frisson quand même, quand on y pense.
En sortant du site, j'ai longé les fouilles sur une belle avenue en me repérant par rapport à la direction du clocher. J'étais curieuse! Je me doutais que, connaissant les Italiens, il y avait une pépite à découvrir dans cette direction.
Au passage, il était plus de 14h, je me suis arrêtée dans un restaurant sympa éloigné du flux des cars de tourisme (au secours, tourisme de masse, danger! Éloignement recommandé! pour moi, en tout cas), parce que j'avais l'estomac dans les talons.
Je poursuivis mon chemin.
Voici ce que je découvris de l'extérieur:

Rien que ça! Le Sanctuaire du Rosaire
Style néo-classique, donc fin XIXè. Intriguée, je me suis approchée. J'ai fait le rapprochement
En effet, le Sacré-Coeur a été bâti après la guerre de 1870 et la défaite de la France. Pour les catholiques pratiquants, construire la basilique a été un moyen d'exorciser les démons de la défaite par l'expiation.
Autre lieu, autres raisons.

L'origine du Sanctuaire du Rosaire de Pompéi en Campanie


La nef centrale


Le Sanctuaire du Rosaire a été édifié sous l'impulsion de Don Bartolo Longo, homme inspiré qui a su fédérer les bonnes volontés de sa ville.
Don Bartolo Longo est né le 10 février 1841. Il va connaître tout au long de sa vie le bouillonnement nationaliste de l'Italie du XIXè, bouillonnement qui s'achèvera avec l'unité du pays sous la férule de Garibaldi et de ses Camisie rosse, Chemises Rouges. Il arrive à Naples en 1863 pour faire des études de droit. Là, il s'éloigne du catholicisme, s'initie à des pratiques spirituelles et ésotériques. Mais, quelques années plus tard, il revint à la foi catholique. Pendant ce temps, il trouva un emploi chez la Comtesse Marianna Farnarano de Fusco, en tant que gestionnaire de ses biens, qui se trouvaient dans la Vallée de Pompéi. C'est en marchant Via Arpaia qu'il eut une illumination. Il entendit une voix intérieure qui lui soufflait:
Si tu propages le Rosaire, tu seras sauvé
Don Bartolo en fut bouleversé et comprit sa vocation. Il décida de propager le Rosaire dans la Vallée de Pompéi.
Il catéchisa les paysans, il s'occupa de la petite église paroissiale, et, avec l'aide de son évêque, décida de construire une église dédiée à Notre-Dame du Rosaire, à partir de 1875. Des dons arrivèrent du monde entier. La première pierre fut posée le 8 mai 1877. Le bâtiment fut consacré en 1891
Ce que j'ai trouvé touchant dans la vocation de cet illustre inconnu (pour moi), c'est son intuition concernant les prisonniers de son époque.
En effet, de nombreux prisonniers lui écrivaient, désespérés, pour qu'il prenne soin de leurs familles. Cet homme, malgré les préjugés de son époque, décida de croire que les enfants des prisonniers pouvaient être réhabilités et, ainsi, redonneraient espoir à leurs parents. En 1891, il fonda l'Hospice pour les Fils des Prisonniers. Plus tard, en 1897, Longo accueillit aussi les filles des prisonniers, qu'il confia aux soins des Dominicaines "Filles du Saint rosaire de Pompéi". C'est cette intuition extrêmement originale que j'ai particulièrement aimée.
Donc ce Sanctuaire que je découvrais pour la première fois était riche d'une histoire assez incroyable. Passer du spiritisme au catholicisme était déjà en soi assez spécial, mais cette vocation universelle envers les prisonniers a ajouté quelque chose.

Le Sanctuaire du Rosaire de Pompéi, en lui-même


Je suis entrée.

Génial!

Je reste baba

Nombreux livres sur les Papes et les religieux

Rapidement, la vocation du Sanctuaire du Rosaire a dépassé les frontières. C'est devenu un centre de pèlerinage international de la stature de Lourdes qui accueille un très grand nombre de pèlerins. Il a une vocation de charité et d'accueil, qui, en notre époque de malaise social, répond et vient en aide à de nombreuses personnes en difficulté, victimes d'abus ou de violences.

À Pompéi, il n'y a pas que les "scavi"! (fouilles)




jeudi 30 octobre 2014

BEAUTÉ ET PERSPECTIVE : LA REGGIA (PALAIS ROYAL) DE CASERTE

La Reggia de Caserta, Napoli, Campanie

Comment se rendre à Caserte de Naples?

De Naples, se rendre à Caserta est simple: aller à la Stazione Centrale et il y a des trains toutes les 35-45 mn, 3 € l'aller!
De plus, l'entrée de la Reggia est presqu'en face de la gare de Caserta, il n'y a pas plus simple. Pas de risque de se perdre. Le palais royal de Caserta a une façade qui ressemble à celle de Versailles et présente une perspective incroyable, faite de fontaines, de plans d'eau et de cascades, qui lui donne un caractère à nul autre pareil.
Ce palais magnifique m'a laissée sans voix. Je me suis posée des tas de question sur le génie des personnes qui l'avaient conçu et construit. Comment ces gens ont-ils pu être si géniaux pour atteindre de tels sommets de beauté et d'art architectural, je ne sais pas si je pourrais répondre à ces questions!
Visitons le palais.


Histoire, rôle de Charles III de Bourbon




Vue de l'entrée en face de la gare de Caserta. Actuellement il y a des rénovations.

Un peu d'histoire s'impose! C'est en 1750 que Charles III de Bourbon, souverain du Royaume des Deux-Siciles, décide de la construction du palais. Il ne s'agit pas d'un simple caprice de la part d'un monarque absolu. Il agit sagement. En effet, sa capitale, Naples, s'est trouvée à plusieurs reprises sous le feu de l'ennemi, dont le golfe de Naples facilitait le trajet jusqu'à la ville. En dernier lieu, en 1742, c'est la flotte britannique qui a menacé de bombarder la ville. Le roi n'eut qu'un souhait à partir de ce moment-là: déménager sa capitale.
C'est ainsi que la Couronne acquit, le 28 août 1750, des terres que les héritiers de la famille Caetani Acquaviva possédaient, au pied du Mont Tafatini. Sur ces terres, se trouvait un village ainsi qu'une tour pyramidale appelée "torrazzo". La transaction a valu 489 343 ducats.
Mais le souverain se devait de trouver l'architecte capable de construire le palais qu'il ambitionnait. C'est ainsi que furent pressenti Ferdinando Fuga et Nicola Savi. Cependant, ces deux derniers étant occupés à d'autres projets, ils déclinèrent l'offre du roi. C'est par l'intermédiaire du Pape que Luigi Vanvitelli, grand nom napolitain de l'architecture, fut "embauché" par le roi. Il avait plus de cinquante ans lorsqu'il a soumis ses plans aux souverains.
Le 20 janvier 1752, la première pierre est posée.
Six ans plus tard, Charles dut quitter Naples, pour monter sur le trône d'Espagne.
En 1773, Luigi Vanvitelli décéda, le palais n'était pas encore terminé.
Lorsque la Salle du Trône fut terminée en 1847, ce fut la fin de la construction, qui prit donc un siècle

Architecture, l'empreinte d'un génie: Luigi Vanvitelli



L'architecte s'est inspiré de Versailles et du Palais de l'Escorial de Madrid.
La Reggia de Caserta est un complexe monumental de 45 000 m2 et de 36 m de haut. La façade principale compte 143 fenêtres et le palais compte 1200 pièces et 34 escaliers. Il est fait de briques et les deux étages inférieurs sont en travertin. Toute la structure est surmontée d'une coupole centrale. Le visiteur pourra admirer un nombre élevé de stucs, de bas-reliefs, de fresques, de sculptures et de marquèterie: un rêve! Les sols de la Salle d'Astrée, de la Salle de Mars et de la Salle du Trône sont absolument ravissants. Les parties les plus impressionnantes du Palais sont: l'Escalier d'Honneur et la Chapelle Palatine.

Visite de la Reggia de Caserta



Notre visite nous emmènera de l'Escalier d'Honneur aux Appartements royaux, puis dans les jardins, le long de la perspective composée de plans d'eau, de cascades, de fontaines.

L'Escalier d'Honneur a servi de cadre pour l'entrée des Chefs d'États lors du G7 de 1994.
L'Escalier d'Honneur - marbre rose et gris
L'Escalier d'Honneur mène au Vestibule, aux Appartements royaux et à la Chapelle Palatine. Il se compose d'un escalier central, qui se divise en deux, le tout surmonté d'une coupole centrale entourée de huit coupoles plus petites.
Les 116 marches de cet escalier sont taillées dans un bloc unique de "lumachella" de Trapani. C'est le point culminant du bâtiment, qui présente successivement une succession graduelle de trois vues, chacune conclue par une perspective.


L'une des vues majestueuses à partir de l'Escalier d'Honneur





Autre perspective
De là, on accède à la Chapelle Palatine





Puis, les Appartements royaux, véritable musée.






On y admire des chefs-d'oeuvre, des meubles en marquèterie 


"Intarsio" de bois d'oranger


ainsi qu'une curieuse horloge en forme de cage à oiseau, une curiosité.





Dans ces appartements, le visiteur admirera l'art décoratif de Naples.


L'angle d'une pièce


La Pinacothèque se compose d'une série de pièces communicantes. C'est l'écrin d'une collection de peintures, natures-mortes, scènes de guerre, vues de port (particulièrement celui de Castellammare di Stabia), et d'une série de portraits de la famille Bourbon.
Dans "l'Apartamento vecchio", il y a une grande crèche, qui fait écho à la tradition napolitaine des "Presepi", de la construction de crèches, de renommée mondiale (je ferai plus tard un article à ce sujet).
La Bibliothèque jouxte les Appartements de la Reine, qui était une femme cultivée. La décoration compte fresques et bas-reliefs, où le visiteur observera une reproduction du Zodiaque et des Constellations, faite sur les plans de Vanvitelli. La salle des Quatre Saisons est aussi très belle.


Le Parc de la Reggia de Caserta, ses fontaines et sa perspective célèbre dans toute la Campanie et le monde entier



À présent, allons dans le parc. C'est une longue promenade pour admirer la perspective sur les plans d'eau, les fontaines et les cascades. Le promeneur sera accompagné du murmure de l'eau, qui descend de la colline en face de lui. Si vous ne voulez pas marcher, vous pouvez prendre le bus électrique qui vous amènera au pied de la Cascade, devant la Fontaine de Vénus. Des vélos sont aussi à votre disposition. À pied, à vélo ou en bus!
Il y a un jardin italien, avec ses pelouses, ses massifs de fleurs carrés, le tout parsemé de sculptures et soumis à une perspective grandiose. 


Vue de la perspective, la cascade en fond.


Le long de l'axe central du canal, les bassins, les fontaines, sculptures et cascades ravissent l'oeil. Le parc s'étend jusqu'au pied de la colline ou naît la Grande cascade. Dans le fond, on y trouvera un jardin anglais, où on pourra admirer des cèdres du Liban et des plantes exotiques. Le jardin anglais n'est pas symétrique au jardin italien, cela ajoute du charme.


Mon iPhone m'a lâchée!