text-align:center; background:#900 url(http://1.bp.blogspot.com/-3vMrVNk7dNU/TtdLG4SUILI/AAAAAAAABBI/YS43jQX9do8/s1600/template2%2Brouge.jpg) center bottom no-repeat; padding-top: 20px; padding-bottom: 215px;

Google+ Badge

LE BLOG 100% NAPLES!

dimanche 6 novembre 2016

Amalfi en cuisine: testez les linguine au pesto d'amandes et de citrons! Un régal

Linguine au pesto d'amandes et de citrons

Origine: d'Amalfi

Ça fait un bail que je n'ai pas écrit d'articles, et pourtant, ce ne sont pas les sujets qui manquent. En bref, j'ai hiberné mais j'ai fini par me réveiller! Comme dit l'autre, j'ai eu un coup de mou dans le crayon, la motivation et l'écriture! Et en novembre je me réveille! Paradoxe! Donc, là, je vous propose une recette super facile à faire, rapide et goûteuse...Venant de Campanie naturellement.

Comment ai-je eu cette idée?
Parfois, j'en ai un peu assez de mes recettes habituelles. Alors, je prends un bouquin, je consulte des pages sur Internet, et parfois, ça fait tilt. Pas tout le temps, mais parfois. C'est étonnant comme certaines recettes m'attirent et d'autres, mais pas du tout!

Pourquoi?
Comme la cuisine doit être un plaisir, je ne me force pas à faire des plats qui ne me "parlent" pas. Quand jje trouve une recette qui me plaît, j'ai juste hâte qu'elle soit terminée pour la goûter, et là, je deviens très impatiente! Bref c'est une sorte d'intuition.
C'est ce qui s'est passé avec cette recette de linguine au pesto d'amandes et de citrons. Qui me vient en droite ligne d'Italie, d'Amalfi, où j'ai de merveilleux souvenirs.

Les linguine au pesto d'amandes et de citrons: j'ai testé et suis devenue accro!

Appétissant n'est-ce pas? Voici les linguine au pesto d'amandes et de citrons

La voici.

Ingrédients (pour 4-5 personnes)
-3 citrons un peu verts
-500g de linguine
-100g d'amandes émondées
-100g de parmigiano reggiano
-100g d'huile d'olive
- une demi gousse d'ail
-sel et poivre

Temps de préparation
-Un quart d'heure

Préparation
Faire cuire les pâtes al dente (environ 8-9 minutes).
Pesto:
Mettre dans un mixer les écorces de citron, les amandes, le sel, le parmesan et l'ail. Battre le tou en ajoutant l'huile d'olive et une louche de l'eau de cuisson des pâtes.
Égoutter les pâtes cuites al dente, les verser dans la poêle et mélanger quelques minutes avec le pesto.

Bon appétit!

Les linguine se dégustent souvent avec un pesto genovese (au basilic) ou un pesto à base de tomates.

Cette recette présente un avantage non négligeable. Exit les énièmes nouilles au beurre ou à la sauce tomate! Il est possible de faire varier les pestos presqu'à l'infini, en suivant la méthode de fabrication, quitte à changer d'ingrédients. Ce qui fait que tous les jeunes qui adorent les pâtes peuvent ainsi découvrir de nouveaux goûts, sans pour autant devoir s'ingurgiter des assiettes de légumes qu'ils n'aiment pas mais vous pourrez introduire dans vos sauces des légumes, des fruits secs... Succès garanti et monotonie des repas oubliée!

http://amalfinotizie.it/la-costiera-nel-piatto-linguine-al-pesto-mandorle-limoni-verdelli-la-ricetta/

lundi 20 juin 2016

Qui est Pulcinella, ce drôle d'individu masqué qui hante l'imaginaire de Naples?

Tiens, ce jour-là je suis tombée sur Pulcinella, qui glandait je ne sais quoi dans un sac, sur la Piazza del Plebiscito. Je me suis demandée alors: mais qui est Pulcinella?


Pulcinella, de son vrai nom napolitain "Pulecenèlla", est un symbole (à pattes et bien vivant, voir photos!) du peuple parténopéen et une sorte de porte-voix de sa sagesse. Mais il semble bien que Pulcinella soit un individu superficiel et privé de vrai idéal; cependant, malgré sa culture plus que modeste, parfois il/elle se révèle plus sage et plus humain(e) que plus d'un philosophe ou poète.

 Ainsi parle Pulcinella, Also sprach Pulcinella ("Also sprach Zarathoustra" ahahah celle-là je voulais me la faire depuis un bout de temps, invoquer ce bon Friedrich, ça me démangeait): "mangeons, mes amis, et trinquons tant qu'il y a de l'huile dans la lanterne, qui sait si dans l'au-delà, on se retrouvera et qui sait s'il y aura une taverne!"
C'est un exemple classique d'une phrase lancée comme ça, au hasard semble-t-il, et sans aucune arrière-pensée. Parce que, poursuit notre individu masqué " Allez, tant qu'on est en vie, profitons des plaisirs de la table et de l'amitié! On ne sait pas si, après la mort, on se reverra, s'il nous sera accordé, à condition qu'il y ait véritablement une autre vie,  d'être heureux comme aujourd'hui nous le sommes."
Pulcinella a un smartphone, je le parierais!
Bref, il semble que le caractère superficiel du Napolitain, sa volonté et sa joie de vivre, son esprit fin et sa jovialité légendaire cachent au fond un mal-être intérieur, que, selon une sagesse antique, l'individu tente d'annihiler, en s'abandonnant aux plaisirs de la vie, de l'affection et de l'amitié.

www.artecampana.it
Pulcinella représente la philosophie du "Carpe Diem" d'Horace, qui a conduit Goethe à s'écrier, une fois à Naples: "Qui a vu Naples ne peut plus être triste!". Une "philosophie" qui, partant d'une réflexion impitoyablement lucide sur les maux qui affligent l'être humain, sur ses angoisses et ses limites, se résoud à une acceptation sereine de la réalité, et dans une invitation à rechercher les petites joies de l'existence: "Prends donc le bien quand il se présente, parce que le mal ne te loupera jamais".

D'après "Proverbi et modi di dire partenopei" de Umberto Vitiello et Marisa Magnocavallo.

C'était le quart d'heure philosophique sur Napolipole. La "Philo" a la cote en ce moment! Bonne lecture et je vous souhaite de rencontrer Pulcinella en chair et en os lors de votre prochaine visite à Naples.



mardi 1 mars 2016

Que faire à Naples? 10 idées de balade à pied!

Les beaux jours approchent, les projets de petits week ends aussi... Vous vous dites: et si on allait à Naples? Oui, mais pour quoi faire? Absence d'idée? Lisez plutôt les suggestions ci-dessous:



Voici 10 propositions de promenades qui vous laisseront sans voix.

Le musée de Capodimonte dont les murs sont décorés de pierres précieuses et de matières nobles

Design et arts décoratifs au musée de Capodimonte

Le Palais royal de Capodimonte abrite des chefs d'oeuvres d'art déco du passé. Il abrite le musée de Capodimonte, où vous trouverez deux collections. L'une est dite Farnese, elle comprend des oeuvres de Raphaël, du Titien, de Brueghel l'Ancien, du Greco, de Guido Reni entre autres; l'autre est appelée Galleria Napoletana, qui abrite des oeuvres du Caravage, de Simone Martini, Ribera, Luca Giordano,  Francesco Solimena et autres. De plus, vous trouverez une collection dédiée à l'art contemporain, dont le fameux "Vesuvius" d'Andy Warhol.

Marches de Santa Maria Apparente


Les marches de Santa Maria Apparente

Cette petite promenade vous permet de découvrir un aspect moins connu de Naples, entre vues à couper le souffle et vie quotidienne des gens, loin du chaos urbain. Vous trouverez un réseau important de voies piétonnes cachées entre des bâtiments contemporains et anciens.

L'église Sainte Catherine de Sienne est l'un des sièges de la fondation Pietà de' Turchini

L'église Sainte Catherine de Sienne et la fondation "Pietà de' Turchini"

L'église se trouve dans le centre historique de Naples et abrite la fondation pour la musique ancienne "Pietà de' Turchini", spécialisé dans l'étude de la musique napolitaine du XVIIIème siècle.

En partant du centre vers la colline de Capodimonte
Salita Moiariello

La montée commence derrière le Jardin botanique pour gravir la colline de Capodimonte. Moiariello est un joli hameau, relativement isolé de la ville, tout en étant près de son centre.

La Farmacia degli Incurabili représente l'unique monument représentatif de l'âge des Lumières napolitain
La farmacia degli Incurabili

La pharmacie date du XVIIIè et a été annexée à l'hôpital du même nom. Elle se trouve dans le bâtiment d'une pharmacie du XVIè.
voir mon article à ce sujet:


Palazzo Trabucco, un exemple admirable d'architecture baroque de Naples
Palazzo Trabucco

Situé à côté du palazzo Mastelloni, c'est un exemple fabuleux d'architecture baroque de la ville.

La Salita Miradois et l'observatoire astronomique
Salita Miradois et l'observatoire astronomique

Cette promenade vous emmènera jusqu'à l'observatoire astronomique de Capodimonte.

Les parcs de Naples

Les parcs de Naples

Voici une vue d'ensemble des parcs de la ville, entre forêts royales et espaces verts contemporains où on peut faire du sport, une balade et rencontrer des amis.

Le tunnel des Bourbons, un passage royal secret, refuge pendant la Seconde Guerre mondiale

Le tunnel des Bourbons

Ce tunnel a été ouvert au public récemment, l'histoire de Naples s'y lit à coeur ouvert, maintenant on y organise des expositions et des évènements culturels.

L'église de Santa Maria de la Sanità
Vous voici dans l'une des plus belles églises de Naples, située dans la Sanità, un quartier populaire de Naples. Elle est appelée aussi San Vicenzo, car elle abrite une statue du saint dominicain Vicenzo Ferrari, que les habitants du quartier entourent d'un culte fervent. Le sanctuaire fut construit au début du XVIIè et suivi par Giuseppe Nuvolo, un dominicain, qui le fit ériger au-dessus des catacombes de San Gaudioso.

Voilà! Il y en a pour tous les goûts:
-promenades au soleil, sous la verdure, ou dans les catacombes
-architecture, art, peinture, musique...
Venez nombreux découvrir les trésors de cette ville merveilleuse!


http://eventinapoli.com/en/living-naples/walks?start=5

lundi 15 février 2016

Transformer des bavardages en gâteaux savoureux: c'est à Naples pendant le Carnaval que ça se passe

misya.info



Les chiacchiere ou merveilles trouvent leur origine dans la frictilia, qui était un gâteau frit à l’huile dans la Rome antique, et préparée pour la période qui correspondait au carnaval.

C’est un dessert qui porte différents noms suivant les régions : cróstoli ou gròstoi ou grustal, strufoli ou melatelli, cioffe, lattughe ou latǖghe, maraviglias, rosoni ou sfrappole et ainsi de suite.
En Campanie, Basilicate, Sicile, et en partie en  Emilie et à Milan, on les connaît sous le nom de  chiacchiere et elles ont toujours une forme de bandes, repliées plusieurs fois de façon à former un nœud.  On les fait avec une pâte frite ou cuite au four que l’on saupoudre de sucre glace plusieurs fois. Dans certains cas, ces gâteaux sont recouverts de miel, de chocolat ou de sucre, arrosés d’alkermès ou servies avec du chocolat fondu ou du mascarpone monté et sucré. En période de Carnaval (Mardi-Gras tombe le 16 février en Italie), il ne faut surtout pas oublier les merveilles sur les tables napolitaines, accompagnées de boudin noir.
Historiquement dérivées de la frictilia, un gâteau frit de la Rome antique qui étaient fabriquées pendant la période de ce qui aurait été le Carnaval à l’époque, elles ont été introduites à Naples avec le succès que l’on peut voir.

*chiacchiere en italien veut dire bavardage !

vesuviolive.it


Voici la recette des chiacchiere napolitaines :

Ingrédients :
500g de farine de blé dur
60g de saindoux (ou 50g de beurre+20 g d’huile genre huile de pépins de courge ou autre)
10g de sel
80g de sucre
50g de brandy (ou liqueur à convenance)
3 gros œufs
zestes d’oranges ou citrons râpés
le jus d’un petit demi-citron
huile d’arachide
sucre glace

Préparation :
Mélanger les ingrédients en commençant par la farine, le sel, le sucre et les zestes d’oranges coupés finement, puis ajouter le saindoux ramolli, le jus de citron, la liqueur et les œufs battus ; mélanger le tout jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène. Laisser reposer une demi-heure au moins.
Plusieurs fois sur la planche farinée rouler la pâte jusqu’à ce qu’elle devienne très, très fine. Couper des morceaux sans mesure précise, mais en donnant des formes particulières ; au milieu de chaque chiacchiera, donner un petit coup de couteau, pour éviter que la pâte ne gonfle.
Réchauffer l’huile sans la porter à ébullition, et quand elle est assez chaude, y mettre les chiacchiere, laisser cuire sans brûler puisqu’elles cuisent vite.
À la fin, posez les sur un tissu absorbant puis, quand elles ont refroidi, saupoudrez de sucre glace
Vous pouvez opter pour la version chocolat fondant ou au lait. Il suffit de faire fondre le chocolat au micro-ondes et de le verser à la cuiller sur les chiacchiere !

cookaround.com


Quelques conseils :
*la farine de blé dur est riche en protéines et a la capacité de gonfler pendant la cuisson, ce qui rend le gâteau léger, puisqu’il absorbe peu d’huile
*laisser reposer la pâte permet d’étaler la pâte très finement, mais après il faut la cuire tout de suite pour que les bulles se forment. Ne pas la laisser se déshydrater, les bulles ne se formeront pas sinon.
*l’alcool est un durcisseur cellulaire et dans ce cas aussi un parfum. Il rend le gâteau plus coloré et plus appétissant. Il s’évapore à 45°C et sert aussi de levure à levée rapide.
*l’huile d’arachide ou de tournesol donne l’impression de légèreté. Il est important de frire quelques secondes, des deux côtés.
*les écorces d’orange doivent être finement râpées, sinon elles vont s’encastrer grossièrement.
*il faut trouer la pâte avant la friture, sinon vos chiacchiere deviendront une seule et unique bulle ! et surtout frire rapidement pour éviter que la pâte ne sèche

http://www.napolitoday.it/cronaca/carnevale-chiacchiere-napoletane.html

La recette est tirée du blog suivant:
http://blog.giallozafferano.it/adryincucina/2015/02/09/chiacchiere-napoletane/


mercredi 3 février 2016

NON aux violences domestiques! Pozzuoli solidaire de Carla, entre la vie et la mort



Des centaines de gens ont participé à la retraite aux flambeaux "silencieuse" pour Carla, à qui son compagnon a mis le feu
Une foule émue a voulu partager son coeur avec cette dame, qui se trouve entre la vie et la mort aujourd’hui. Pour elle et pour toutes les femmes victimes de violences domestiques, des centaines de gens ont allumé des bougies et des cierges blancs.





 
Carla, à l’hôpital des Cardarelli: "Elle est dans une condition très critique"

Il a mis le feu à sa compagne, enceinte

Une retraite aux flambeaux « silencieuse » s’est tenue à Pozzuoli, hier, en solidarité avec Carla, cette femme à qui son compagnon a mis le feu (après l’avoir aspergée d’alcool, il a allumé son briquet), qui, depuis, a réussi à accoucher, et qui, à présent, est entre la vie et la mort.
L’initiative a été prise sur le Web spontanément et est appuyée par la municipalité de Pozzuoli.
Pour Carla, une foule émue. Des centaines de personnes ont défilé silencieusement de la piazza a Mare à la piazza della Repubblica. Pour Carla et pour toutes les femmes victimes de violences, une foule qui ne veut plus rester murée dans le silence.

Carla, jetée aux flammes

« Il suffira de se munir d’une bougie et c’est cette flamme qui fera le trait d’union entre tous nos cœurs »- c’était le message diffusé sur les réseaux sociaux la veille de la retraite aux flambeaux – en prière pour toutes les victimes dont la vie n’est considérée comme rien en général ». Ainsi il y avait des centaines de bougies et de cierges blancs allumés, dont les lumières ont volé dans le ciel pour la jeune femme qui lutte pour rester en vie.
« C’est maintenant qu’il faut riposter, avec au moins des actes concrets de solidarité,  à cette bataille culturelle et judiciaire à laquelle tous aspirent, car Carla aurait pu être notre sœur, notre fille, notre cousine ou nièce, amie ou relation, ou une autre femme victime de violence », explique l’association  Frida Kahlo, active à Marano, qui tient deux centres de conseil gratuits anti-violences, et qui était présente hier à la retraite aux flambeaux, comme tant d’autres associations.
Le maire de Pozzuoli, M. Figliola, a commenté en ces termes :  « La ville de Pozzuoli a répondu à l’appel avec une grande sensibilité. Nous sommes les supporters de Carla. La situation est vraiment délicate et ce soir, nous avons donné un témoignage de solidarité très fort, en tant que communauté. Merci aussi aux autres maires des communes flégréennes* qui se sont tenus à nos côtés »
Pendant ce temps des hashtags de solidarité pour la jeune femme continuent à se répandre, comme #Carlaresisti et #resistiCarla, utiles pour répandre des pensées de solidarité avec la victime d’agression et contre ce genre de violence.
L’agresseur a dit aux juges : « Elle m’a trahi, j’ai perdu la tête »
Il l’avait aspergée d’alcool et mis le feu. Les médecins ont pu sauver l’enfant. Sa mère a 50% de chances de guérir, elle présente des brûlures sur plus de la moitié du corps. C’est un voisin qui a alerté les autorités. Ce drame date du 1er février.

*flégréennes: se rapportent à la région du Nord de Naples, dite les "Champs flégréens", en grec, les champs de feu: région à fort volcanisme, dont le volcan le plus célèbre est la Solfatara. Qualifie les communes de cette région, comme Pozzuoli ou Bacoli.

samedi 30 janvier 2016

Voir Naples de son canapé

Aujourd'hui, je vous propose une visite aérienne de la ville et de ses alentours, grâce à un drone. Vous allez voir, ça vaut le coup. Bonne visite!

vendredi 15 janvier 2016

Quand David Bowie débarquait à Naples en 1987...




Quand David Bowie débarquait à Naples pour visiter Santa Chiara

Pendant l'été 1987, David Bowie s'est rendu sur les Decumani, sous les yeux étonnés des Napolitains, dix ans avant son concert à Bagnoli.

"Bowie était venu à Naples sur son yacht, le "Deneb Star", accompagné d'Iman, celle qui allait devenir son épouse quelques années plus tard". C'est en ces termes que Francesco Luise, directeur de la société qui gère le Molo de Mergellina*, se souvient d'une interview donnée à la "Repubblica", quand le "Duc blanc" est venu en ville pour visiter  l'église Santa Chiara. C'était en 1987. Son yacht était amarré à Capri. Un après-midi d'été, il est venu à Naples. Il désirait visiter la célèbre église parce que "c'était un joyau de l'art gothique, qui ressemblait au style d'architecture pour lequel il se passionnait", se rappelle Luise.

napoli.repubblica.it


Puis il ajoute:"Bien sûr, nous avons arrangé la visite, tout en le priant de faire attention, parce que c'était sûr qu'on l'avait reconnu. Alors, il descendit de voiture vêtu d'un complet blanc, coiffé d'un énorme chapeau à paillettes aux couleurs du drapeau américain. À ses côtés, Iman, qui était l'un des mannequins les plus connus au monde à ce moment-là, portait une tenue légère. Le temps de faire un pas et on a entendu quelqu'un qui hurlait de loin: c'est David Bowie! Un garçon l'avait reconnu, tout de suite un groupe se forma autour de lui. Il le prit bien, il signa quelques autographes avant d'entrer à Santa Chiara, où il est resté environ une heure avec le guide".

Depuis, David Bowie est retourné à Naples, dix ans après, en 1997, pour le festival Neapolis Rock Festival à Bagnoli. À cette occasion également, il fut capable de sentir ce qu'était la napolenità**. "C'est incroyable" dit-il avant de monter en scène, impressionné par la foule énorme de fans qui était venu pour son concert, organisé dans l'ex Italsider.

www.rtl.be

                                          David chante en italien....


http://www.diariopartenopeo.it/quando-david-bowie-sbarco-a-napoli-per-visitare-santa-chiara/

* le Molo Mergellina est l'un des ports de tourisme de Naples, avec le Molo Beverello (en face du Castello Nuovo
**la napolenità: le caractère propre à Naples... comme on dit les Marseillais, les Ch'tis...